La trottinette électrique dans le Code de la Route

L’utilisation d’un EDPM (Engin de Déplacement Personnel Motorisé) comme véhicule de transport pour se rendre au lycée ou sur son lieu de travail (trottinette électrique, gyropode et autres gyroroues) s’est fortement démocratisée, poussant le gouvernement à inscrire certaines règles au Code de la Route.

Les EDPM dans le Code de la Route en France 

En se mêlant à la circulation urbaine d’une grande agglomération, les conducteurs des trottinettes électriques font régulièrement le mauvais choix de s’identifier aux piétons plutôt qu’aux conducteurs d’engins électriques motorisés. C’est ainsi que les trottinettes électriques circulent sur les trottoirs ou empruntent les passages piétons pour “zapper” un point noir de la circulation (rond-point ou intersection).

En France, il n’y avait donc aucun doute sur le fait d’inclure une réglementation spécifique aux EDPM dans le Code de la Route. En effet, même s’il semblait naturel que les engins électriques de plus grosse cylindrée, tels les scooters électriques, circulent sur la chaussée et non pas sur les trottoirs, la même réflexion ne s’appliquait pas aux trottinettes électriques.

Dans le Code de la Route, les règles d’utilisation des trottinettes électriques s’appliquent également à tous les Engins de Déplacements Personnels Motorisés (EDPM), permettant de renforcer la sécurité des piétons, des automobilistes et des motards ainsi que celle bien entendu, de chaque utilisateur de ces engins. 

EDPM, que dit le Code de la Route ?

En agglomération et hors agglomération, les voies de circulation de la trottinette sont soumises à quelques restrictions en fonction de l’équipement routier et les trottinettes électriques sont interdites de déplacement sur les trottoirs (moteur allumé). Elles circulent de préférence sur les pistes cyclables et, en cas d’absence de ces dernières, sur la chaussée, mais uniquement sur les routes où la vitesse est limitée à 50 km/h.

Attention, pour chaque infraction au Code de la Route, les conducteurs de trottinettes électriques sont passibles d’une amende (entre 50 euros et 135 euros).

Les obligations du Code de la Route :

  • le conducteur d’un EDPM doit être âgé de plus de 12 ans,
  • une assurance civile soit contractée,
  • l’utilisation des écouteurs est interdite,
  • équipements de la trottinette électrique : feux avant et arrière et avertisseur sonore (klaxon),
  • le conducteur doit porter un gilet rétro-réfléchissant,
  • la circulation les trottoirs et le déplacement entre les immeubles implique que le moteur de la trottinette électrique soit arrêté.

Note, les règles de stationnement sur les trottoirs doivent être améliorées afin de poser moins de problèmes, notamment dans les grandes villes (Paris, Lyon, etc.),

Même si le Code de la Route définit la grande majorité des règles d’utilisation des EDPM, de façon très étonnante, aucun décret de loi n’aborde la sécurité des utilisateurs via le port du casque !