Future maman, comment protéger l’avenir de mon enfant

Passé les joies de l’accouchement et l’arrivée tant attendue de bébé, le changement de vie induit par une naissance pousse nombre de parents à se questionner sur l’avenir de leur enfant : comment le préserver de la violence du monde moderne (télévision, école, Covid, peur et insécurité, etc.), comment l’aider à trouver sa place dans la société, quelle sera la situation du marché du travail quand il entrera dans la vie active, comment faire pour qu’il ne manque de rien, et si nous, parents, nous disparaissions précocement, etc. 

Nous ne pouvons répondre à toutes vos inquiétudes, cependant, nous pouvons vous donner quelques conseils pour protéger au mieux l’avenir de vos enfants.

Ouvrir un compte bancaire dédié pour protéger l’avenir de son enfant

Tout parent soucieux de l’avenir de son enfant opte pour l’ouverture d’un livret d’épargne au nom de l’enfant sur lequel père et mère versent régulièrement de l’argent afin d’assurer une réserve à l’enfant. 

Le livret jeune, le livret A et le plan d’épargne logement (PEL) sont les formules les plus souvent choisies.

Souscrire à une assurance décès pour protéger l’avenir de son enfant

L’assurance décès permet de protéger financièrement sa famille (parent restant, enfants, etc.) en cas de décès de l’assuré grâce au versement d’un capital ou d’une rente aux ayants droit. Outre l’exonération des frais de succession et des taxes lors du versement du capital, l’assurance décès offre d’autres garanties pour protéger l’avenir de son enfant.

En effet, certains contrats proposent d’autres options intéressantes, comme une protection en cas d’incapacité et d’invalidité du parent selon plusieurs degrés de risques (invalidité permanente totale ou partielle, incapacité temporaire totale, perte totale et irréversible d’autonomie) soulageant ainsi la prise en charge financière par vos enfants, ou encore le versement d’une rente éducation pour financer les études de votre enfant si vous veniez à disparaitre.

De plus, une assurance décès est en général souscrite en même temps qu’un prêt immobilier. L’assurance permet donc à la famille de conserver son logement en cas de décès tout en se libérant du crédit immobilier, qui est alors pris en charge par l’assureur. 

Souscrire à une assurance vie pour protéger l’avenir de son enfant

L’assurance vie est un autre dispositif permettant de protéger l’avenir de son enfant, car elle permet de se constituer une épargne et de la faire fructifier. Le capital d’une assurance vie peut être utilisé à tout moment, comme pour :

  • financer les études de votre enfant ;
  • faire face à d’éventuels problèmes importants de santé de votre enfant ;
  • transmettre un capital à ses enfants en cas de décès (succession ou donation) ;
  • anticiper la retraite  des parents (comme le financement d’un service de soin ou d’un placement en Ehpad) ;
  • assurer les risques de la vie des parents en disposant d’une épargne accessible (capital ou rente) ;
  • etc.

La souscription d’une assurance vie permet de placer, chaque mois, une somme d’argent définie selon votre budget sur un compte d’épargne assurance vie. De plus, l’assurance vie est un excellent support d’investissement financier, bien plus intéressant qu’un livret bancaire.

You May Also Like

Prendre soin de son animal, pas si facile !

Ma liste make-up à envoyer au père Noël